Identifier nos véritables émotions

Mieux se comprendre, c'est trouver un chemin de paix

  • COMMENT IDENTIFIER NOS VÉRITABLES ÉMOTIONS

Dans "La théorie de l’oignon et les 3 couches émotionnelles", vous trouverez les trois couches d’émotions que nous ressentons dans une situation donnée. Ces 3 couches représentent un degré d’authenticité différent.

L’émotion factice (celle que nous montrons) est la moins authentique.
L’émotion primaire (celle que nous ressentons en premier lieu) peut être dirigée envers l’autre ou envers nous-mêmes.
Elle cache notre émotion originelle, qui est la plus authentique de toutes. C’est aussi celle que nous enfouissons au fond de nous, et que bien souvent, nous n’écoutons pas.

Comment reconnaître et nommer chacune de nos couches émotionnelles.

Exemple de Sofia :

Sofia, 27 ans, laisse ses parents décider de tout pour elle. Ce sont eux qui ont fait le choix de ses études. Ils s’immiscent régulièrement dans sa vie privée. Ils ont choisi à sa place le nouvel appartement de Naima, et leur avis a pesé très lourd dans le choix de son mari.

Sofia adore ses parents, mais souvent elle aimerait qu’ils la laissent respirer un peu. Elle souhaiterait plus de liberté. Pourtant elle ne leur a jamais rien dit et accepte toujours leurs décisions avec le sourire.

Pour identifier notre émotion originelle, nous devons nous poser ces questions en 3 niveaux :

L'ÉMOTION FACTICE
• Quelle émotion est-ce que je montre à l’autre ? Sofia : de la joie
• Est-ce que cette émotion correspond à l’émotion que je ressens réellement dans cette situation, ou devant cette personne ? Sofia : non
• Non ? Alors je dois trouver mon émotion primaire et mon émotion originelle… Car c’est mon émotion originelle que je dois exprimer.

L’ÉMOTION PRIMAIRE
• Comment je me sens dans cette situation, ou devant cette personne ? Sofia : mal
• Si je pouvais associer cet état à une émotion, quelle serait cette émotion ? Sofia : colère
• Quelle émotion je ressens ? Sofia : colère

L’ÉMOTION ORIGINELLE
• Mon émotion primaire est-elle tournée vers l’autre ou vers moi-même ? Sofia : les deux
• Est-ce que je ressens une autre émotion, tournée vers moi-même ? Sofia : oui
• Si je pouvais remplacer mon émotion primaire par une autre, plus profonde, quelle serait-elle ? Sofia : tristesse et peur
• Pourquoi ? Sofia : tristesse de ne pas réussir à affirmer mes limites, peur de tenir tête à mes parents.

Entraînez-vous à votre tour.
Dans les situations où vous avez l’impression de ne pas vous affirmer, posez-vous ces questions. Cherchez d’abord votre émotion primaire. C’est la première que vous ressentez. Puis observez l’émotion que vous laissez paraître (votre émotion factice). Et enfin, cherchez l’émotion la plus authentique, celle qui est au fond de vous, c’est-à-dire votre émotion originelle.

Quand vous aurez identifié et nommé votre émotion originelle, vous réussirez à vous soulager et à réduire les tensions provoquées par cette situation. Vous commencerez à vous affirmer.

 

Cet article a été rédigé par Jonathan Yahimi - Psychopraticien

Vous pouvez découvrir son service sur le site www.archives-akashiques.fr 

Consultation Archives-Akashiques - Guidance spirituelle - Soin

Contacter Jonathan Yahimi : Yahimi.jonathan@gmail.com